Portrait du colonisé

Portrait du colonisé

auteur:Albert MEMMI

En refermant Portrait du colonisé, je me dois de dire que ma chaleureuse et fière admiration pour cette grande voix singulière de l’anticolonialisme qu’est Albert Memmi est teintée d’amertume et de tristesse. Je ne peux m’empêcher de penser à ce que serait devenu le Maghreb si les communautés juives, qui, par leur histoire et leur culture, étaient une composante entièrement endogène de nos sociétés, n’avaient pas été prises dans la spirale de l’identification au colonisateur, n’avaient pas été mises en position d‘étrangeté vis-à-vis de leurs propres peuples par les pratiques de stratification raciste qui étaient l’une des modalités de la reproduction de la domination coloniale. A coup sûr, un Maghreb plus divers, plus dynamique…

Ce n’est pas le moindre des crimes du colonialisme que d’avoir décervelé, puis amputé nos sociétés d’une partie d’elle-même au moment de son reflux rendant ainsi plus difficile notre renaissance nationale.

Titres du même auteur:

Pas de titre du même auteur