L'Etat, l'entreprise et le management en Algérie

auteur:Omar BENBEKHTI

l’État, un peu partout, est souvent pressenti comme extérieur à la société. Ici plus qu’ailleurs, l’État-nation reste, dans les pays du tiers-monde, une institution en mal de fondation. Sa sécularisation n’en est que plus problématique. Aujourd’hui, il s’est installé comme un processus de rupture entre État et société. D’où la dérive des institutions.

L’entreprise peut-elle se constituer comme un contre-pouvoir de ce qui la fait vivre, à savoir l’État? La rupture avec l’État est-elle possible, si l’on garde à l’esprit que c’est par le truchement de l’entreprise que l’État a cru devoir assurer la régulation sociale, notamment par le mirage du plein emploi?

Titres du même auteur:

Les Arabes dans l'impasse
La stratégie sociale du développement rural