Paroles graves et paroles légères

auteur:Ahmed Amine DELLAÏ

S’il est une région en Algérie où le melhoun poésie en arabe maghrébin, a donné ses plus beaux fruits, c’est sans contexte dans cette Oranie où se mêlent harmonieusement chant citadin et bédouin, depuis des siècles. Mais le chant bédouin reste sans doute le chant dominant, et la floraison de poètes populaires de l’école bédouine avec le nombre, somme toute assez modeste, de poètes du genre citadin.
Ahmed Amine Dellaï, avec cet ouvrage, nous présente une vraie anthropologie des textes qui ont marqué la poésie bédouine, une vraie bouffée d’émotion esthétique rare, précieuse et génératrice.

Titres du même auteur:

Chansons de la casbah